23 janv. 2018

Notre arrivée à Lyon

Vite, je reprends mon clavier pour livrer mes premières impressions avant d'oublier, avant de rentrer dans une nouvelle routine. Je culpabilise un peu de prendre ce temps alors que les cartons s'entassent dans presque toutes les pièces de notre nouvel appartement mais les souvenirs de ce blog sont presque aussi précieux qu' une ou deux heures de rangement. Et puis, je me dis que je ne suis plus à ça près, il nous faudra bien 1 mois pour nous remettre dans un certain confort quotidien, même si je dois l'admettre, on se sent "déjà" vraiment chez nous. C'est drôle comme les premières impressions dans cet appartement étaient les bonnes, c'est le seul où je me suis assise dans un fauteuil en regardant la pièce à vivre et en me disant " je m'y vois déjà!".

Voilà, nous sommes donc à Lyon, tout près du parc de la tête d'Or, depuis le 20 janvier 2018. Ça a été une sacré aventure ce déménagement! 

Ulysse et moi avons pris la route le 18 au soir pour essayer de gagner quelques heures de route. Je me souviens que dans l'obscurité de la voiture, sur la route vers Paris, je lui disais " On quitte le Nord Ulysse, c'est un moment historique dans notre vie!", mais le bambin dormait déjà. Nous sommes arrivés à l'hôtel Le Montréal à Châlons-en-Champagne vers 22h30 et nous y avons passé la nuit. Petit déjeuner pris (et très savoureux!), nous étions déjà repartis sur la route à 9 heures le vendredi. Cette journée-là a été plus longue, avec plusieurs arrêts et pas mal d'épisodes de l'Âne Trotro ingurgités par Ulysse. Vers 15 heures, nous étions à Villefranche-sur-Saône chez une vieille amie qui n'avait pas pris une ride en 10 ans. Elle nous a hébergés et nous avons rencontré sa petite famille (Deux enfants adorables de 6 et 3 ans qui je suis sûre seront de fabuleux copains de jeux pour Camille et Ulysse dans le futur). Une belle soirée avec eux, des discussions palpitantes avec son mari aussi bavard que moi. Ce fut un véritable plaisir de la retrouver - mon ancienne camarade de Master!

Le lendemain matin, j'arrivais devant la porte de notre immeuble de la rue de Créqui environ 5 minutes avant ma mère qui venait nous retrouver pour le week-end. Quelle grande chance nous avons eu de l'avoir avec nous pendant l'arrivée des déménageurs! L'homme et Camille sont arrivés le soir très tard après deux jours assez horribles à tout ranger dans notre ex-maison. Ce n'est pas pour rien que les déménagements font partie des plus grandes causes de stress de la vie. L'homme était seul à gérer ce départ: éreinté, énervé, fatigué. Je déplore qu'il n'y ait pas eu plus de bras pour l'aider. Nous nous sommes donc tous retrouvés le samedi soir, heureux mais fatigués. Camille se promenant dans son nouveau chez lui en se satisfaisant de la situation.


Nous sommes dans un quartier puissamment bourgeois qui ne nous correspond pas forcément à première vue mais l'accès au plus grand parc de Lyon ( 170 mètres exactement!) ainsi que le confort de notre nouvel appartement nous fait penser que ce sera très agréable pour un certain temps. La boulangerie la plus proche est sans doute une des meilleures du 6ème, le pain est incroyable, la queue devant la devanture ahurissante pendant les périodes de pointe. Dans notre rue, il y a aussi une pharmacie et une épicerie à 100000 dollars qui sera très bien pour les oublis mais dont nous ne devrons pas abuser. Un peu plus loin, une rue plus animée et à 12 minutes le métro le plus proche.

L'air est déjà plus doux ici et le soleil transperce les nuages plus souvent. Le ciel est même très bleu aujourd'hui et je me sens presque dans le sud, la lumière, le fond de l'air, l'odeur, tout est différent. C'est essentiellement pour cette raison que nous sommes venus ici et nous allons profiter du moindre rayon de soleil et de la moindre brise de douceur.

Notre appartement est beaucoup plus petit que la maison que nous avions. Nous avons jeté, donné, vendu beaucoup d'affaires. L'entrée spacieuse est pour le moment un entassement de cartons vides et d'affaires qu'il nous faudra descendre chez ma mère en vue de les stocker. Au revoir maison de jardin, lave-vaisselle et frigo tout neuf, on ne pourra pas vous garder ici mais on vous retrouvera plus tard.

Les garçons partagent à présent une chambre, très jolie et spacieuse, avec du parquet. Ulysse a plutôt bien dormi depuis samedi ( de 20h30 à 5 heures puis 7h30/8 h ), je crois que la présence de son frère le rassure. Notre chambre n'est pas très grande mais suffisante pour le moment. La pièce à vivre est très grande et lumineuse, il y a trois larges ouvertures et un très joli parquet, cette même pièce est ouverte sur une cuisine très agréable et neuve. La SDB est aussi petite mais la douche est large, on y mettre une mini-baignoire pour les enfants. On s'y sent déjà bien, c'est un endroit qui nous ressemble je crois. Retour à la simplicité d'un lieu sans jardin, sans garage. Retour à la vie sans voiture. 

L'Homme prend le vélo'v pour se rendre au boulot, 15 minutes. Et les enfants et moi retrouvons les transports en commun (comme du temps de Camille à 1/2 ans à la Madeleine). L'école est à 10 minutes de marche, la bibliothèque à 15 minutes (c'est d'ailleurs notre objectif de l'après-midi).

Camille nous a plusieurs fois demandé si c'était notre "vrai" chez nous. C'est assez déstabilisant pour lui, il le dit: " je suis perturbé " et il est très changeant: un moment c'est un enfant parfait (oui oui) et l'instant d'après il devient hautement pénible. Il est lui. Camille est attachiant et ce grand bouleversement renforce ses côtés-là.

Nous l'avons déjà inscrit à l'école et dès demain il commencera la classe avec un maître dans l'école du quartier. La directrice m'a fait un accueil des plus chaleureux et j'espère qu'il s'y plaira. Demain, je me rendrai aussi à une réunion des BB du 6ème pour commencer à poser des dossiers pour la garde d'Ulysse et puis ... petit à petit, je pourrai peut-être même reprendre le boulot plus tôt que prévu.


Première balade au parc de la tête d'or qui sera notre incontournable dans nos sorties.

2 commentaires:

  1. Ohhh j'attendais des photos de chez vous !!! Prends en plein: on attend tjrs avant de prendre des photos, que les cartons soient vidés ... mais c'est aussi chouette de voir des photos des "en cours"
    Bisous! !!

    RépondreSupprimer
  2. 170 mètres, le plus grand parc de Lyon??
    Félicitations pour ce grand pas vers le Sud. Qui sait, peut-être reviendrez-vous un jour dans le vrai, le grand Sud...? ;) En attendant, bon courage pour les vidages de cartons (je crois que c'est pire que le remplissage).
    Bises

    RépondreSupprimer