31 déc. 2015

Au revoir 2015!

Décidément, je peine à écrire ces derniers temps. Il me faudrait 12 heures de plus à mes journées pour pouvoir me reposer, lire, faire ce que j'aime, faire des gâteaux et enfin... écrire! 

Je me souviens du 31 décembre de l'année dernière, on l'avait passé à deux à la maison avec des cocktails de Pina colada et un bon film! Nos voisins nous avaient invités à passer le réveillon chez eux mais la varicelle de leur fils nous a freinés. A l'époque, je ne savais pas encore si j'étais immunisée et je ne voulais pas non plus que Camille l'attrape. Finalement, il l'a eue quelques mois plus tard.

Cette soirée de 2014 avait été tranquille. Camille dormait, nous profitions d'un de ces moments, à deux, trop rares quand on a des enfants. Cette année, ce sera bien différent puisque nous sommes invités chez des amis qui ont eux même déjà 3 enfants, des gens très heureux de vivre qui préparent la fête de l'année pour toute leur bande de potes et famille. Je pense que ce sera beaucoup plus festif que l'an dernier, mais ça n'aurait pas été dur de l'être.


Une année partagée cette année 2015


Partagée par un déménagement en septembre. Nous vivions encore dans l'appartement haussmannien de la Madeleine jusqu'à août. Maintenant, nous vivons dans une bien jolie maison, peut-être un peu trop grande pour nous mais qui nous repose, nous apaise. La maison se trouve dans un petit village de 2400 habitants. On le découvre avec ses environs que j'apprécie beaucoup après toutes ces années citadines.

Les alentours du village

Nos balades préférées.



Partagée par un changement d'école pour moi. J'étais encore dans un village de 10 000 habitants avec mes CM2 jusqu'à juin. Maintenant, je vais à Roubaix dans une école en REP+ avec une super équipe très soudée et je m'occupe de mignons petits CE1, pas toujours très sages mais franchement attachants. Le changement est positif même si j'ai eu beaucoup de mal avec la rentrée de septembre. J'ai douté et je doute encore de mon avenir professionnel dans l'Education Nationale. Mais pour le moment, je continue. Je continue car 2016 risque d'être mouvementé sur quelques aspects de nos vies. Alors, point de précipitation. Une chose est sûre, le cycle 1 sera mon seul recours si je veux poursuivre. Ou bien... encore un changement de carrière. Rien n'est jamais trop tard.



Partagée par un petit garçon encore bébé qui va en crèche et un petit écolier qui manie à merveille le vocabulaire. Les conversations entre nous s'intensifient de rigolades, de réflexions, d'explications... Le petit écolier fait sa place, parfois un peu trop fort. Camille n'est pas le petit garçon sage qui écoute la maîtresse, mais il est heureux de vivre, il court partout, n'écoute pas toujours (surtout à la cantine). Il participe aux activités, se concentre et chante beaucoup! Je suis fière de lui et du chemin parcouru. Cette fin d'année, il a fait un véritable bond, il a incroyablement grandi!

La rentrée difficile
Les premiers cahiers d'école



Cette année 2015 aura vu un de nos souhaits les plus chers se réaliser: retourner à Taiwan et à Hong Kong avec Camille. Nous avons passé des vacances extraordinaires, douces et chaleureuses, entourés de nos amis les plus chers. 

Premier repas vietnamien dans un restaurant de Hong Kong, fatigue intense des parents.

Notre chambre pour trois jours et sa vue sur Hong Kong

Camille court partout!

Ça s'arrête comment ce modèle?

La plage de Repulse Bay

Meilleur copain au taquet avant la randonnée! L'homme un peu moins avec les 12 kilos en porte-bébé!


Les vacances d'été ont aussi été une merveille, une semaine en pays Basque avec des amis et trois semaines dans le sud chez ma mère. Trois semaines de bonheur pour Camille et de repos pour moi.





Une année tiraillée par des événements terribles qui ont marqué nos coeurs et nos esprits. Je me souviendrai de ces longues heures à écouter la radio dans la voiture et entendre les nouvelles atroces déferler, ne pas pouvoir couper, me mordre la lèvre. Merde. Qu'est-ce qui se passe dans mon pays? Et voir sur la page du Monde cette série d'articles consacrés à toutes ces personnes qui ont perdu la vie. 

Heureusement, une année remplie de joie avec l'arrivée de nouveaux bébés: Noélie, Iris, Octave! 

Une année où l'homme et moi avons eu 34 ans et où Camille a fêté ses 3 ans.



Une année où nous avons agrandi la famille avec l'arrivée de Châtaigne!

Châtaigne, petit chaton.

Cette année 2015 où nous avons fait un road-trip de 2600 km du nord au sud de la France! Il faudra que j'en parle la prochaine fois! :)


Qu'est-ce nous attendons de cette année 2016? 

Je sais qu'il y aura des changements.

Professionnels, c'est certain. Pour l'homme, pour moi... Allons-nous rester dans ce petit coin de paradis nordique? Je l'espère encore un peu, pour profiter de cette maison et des nouveaux amis qui nous entourent. Mais pour combien de temps? Je ne m'en fais pas trop. Quels vont être mes voeux pour le prochain mouvement de l'école? Où est-ce qu'ils vont m'envoyer encore?

En réalité, je me sens vraiment sereine, même dans des moments où l'homme doute et stresse pour l'avenir. J'ai l'impression d'avoir lâché prise car je sais que je n'ai aucun contrôle. Je suis optimiste, follement et passionnément optimiste. Je nous vois voyager encore, je nous vois agrandir la famille par d'autres rires d'enfants, je nous vois vivre une belle vie même s'il y a des coups durs. 

Allez, bon vent 2015! 2016 est déjà presque là.


4 commentaires:

  1. Bel article! Je vous souhaite une belle année 2016! Gros bisous :)

    RépondreSupprimer
  2. Belle année 2015 et je vois que du positif pour l'année à venir ! Gros bisous à vous 4 (avec Châtaigne!)

    RépondreSupprimer
  3. Pour vous aussi elle aura été chouette quand même cette année 2015, malgré les coups durs! Je vous souhaite à tous les 3 une excellente année 2016. Elle sera bonne, je le sais déjà!
    bisous!

    RépondreSupprimer
  4. Une très belle année à toi et ta famille! Ça fait plaisir de te lire 😉

    RépondreSupprimer