16 août 2014

Mon homme à moi

Pacific Cost Highway en Californie

Les voyages d'affaires ont repris: l'Allemagne ce mois-ci, Shanghaï et Singapour le mois prochain et un passage à Dubaï en octobre. Mon homme s'éclate dans son boulot, ce n'est pas nouveau. Je l'envie très souvent parfois de pouvoir s'échapper du quotidien. 

Même si le rythme est crevant (les rdv s'enchaînent, les repas d'affaires s'éternisent) il en revient requinqué mentalement! Ça nous fait du bien à tous! Il a des tas de choses à nous raconter et toujours un petit quelque chose dans sa valise à son retour (une théière, du chocolat, une peluche, du thé...). C'est un homme ambitieux mais humble, il veut découvrir le monde et j'espère bien qu'on pourra voir un bout avec lui très vite.

C'était moi la voyageuse au départ, c'était moi l'étudiante en LEA anglais-chinois qui voulait partir en Chine et visiter toute l'Asie. Lui, en sociologie puis science-po, était plus tranquille mais curieux: la Chine pourquoi pas? 

San Francisco 


En quelques années, il a perfectionné son anglais et appris le chinois à un niveau plus que convenable. Il a trouvé sa voix dans les jeux vidéos, dans le business développement. Je le lui rappelle quand il est exténué et qu'il se plaint de certaines choses au boulot, je lui dis que son parcours est unique et qu'il a un profil particulier, un poste intéressant. Ce n'est pas donné à tout le monde, c'est une grande chance même s'il s'est bougé les fesses pour avoir tout ça.


Je suis très fière de lui.


Il me dit souvent que le monde est vaste et qu'il ne compte pas rester à Lille toute sa vie... Ça, ça veut dire: " Femme prépare-toi, les déménagements sont loin d'être terminés!"


Los Angeles


Mais pour le moment, je sais que nous sommes posés, Camille ira à l'école l'année prochaine, je suis très heureuse qu'il commence sa scolarité en France. J'espère aussi que je pourrai avoir un deuxième enfant ici en France, être suivi par des docteurs français. Après une première grossesse de deux trimestres au lieu de trois, j'espère bien finir comme une grosse baleine la prochaine fois, je veux vivre les dernières semaines dont beaucoup de femmes se passeraient bien.


Novembre 2013 au Touquet (Camille 13 mois)


Les voyages commencent sérieusement à me manquer, alors, il se pourrait qu'il nous emmène quelque part... mais c'est encore en projet, on attend, on croise les doigts pour que les dates s'accordent, celles de son voyage et de mes vacances scolaires. Je dois avouer que j'ai du mal à penser à autre chose.

Pour l'heure, nous nous accorderons 4 petits jours au Touquet la semaine prochaine en cette fin d'août, mois qui n'est vraiment pas glorieux niveau temps.




Père et fils regardent le match de foot en prenant l'apéro (hum...)

Je ne peux pas vous dire grand chose au sujet de ma future rentrée car mois d'août veut dire personne pour vous donner une réponse, PERSONNE ne répond aux mails, au téléphone. Ce côté-là de la France m'a toujours agacée. Le pays s'arrête de respirer un mois entier et ceux qui ne sont pas en vacances, qui comme moi, sont en train d'acheter une voiture, ou de contracter une assurance et bien dans l'os, ils attendent. Rien ne bouge, c'est l'immobilisme, ça me rend marteau. (ça se sent que je suis remontée?)




L'homme est donc rentré de voyage hier soir, nous sommes allés le chercher à 20 heures à la gare et c'est tout heureux que Camille a couru vers lui. Trop mignon!

Ces 4 jours, que Camille et moi nous étions en tête à tête! De grands moments mère-fils, intenses, mais aussi des passages plus difficiles où j'avais véritablement besoin de parler à des adultes, où j'en avais marre de me lever la nuit (trois / quatre fois!) et d'être debout à 7 heures. 

Notre pique-nique du goûter au parc du Septentrion il y a deux jours


Camille m'étonne chaque jour par la nouveauté du vocabulaire et l'aisance de l'imitation! Je l'aime à la folie ce petit bonhomme. J'écrirai un autre article pour parler des ses 22 mois.


Je vous laisse, il est déjà bien tard, mon homme est endormie à côté de moi sur le canapé devant la rediffusion de "C dans l'air" sur la météo pourrie du mois d'août. Camille nous a fait un cirque jusqu'à 22 heures, ce qui m'a bien fatiguée. Il était sûrement très excité de voir son papa rentrer à la maison!

Papa!!!

5 commentaires:

  1. La photo de l'apéro est géniale ^^
    C'est effectivement une chance que ton homme ait un boulot dans lequel il s'épanouit à ce point là. C'est une drôle de vie, la vie d'expat, mais ça ouvre tellement l'esprit !!
    Je souhaite que vos dates se goupillent bien et que vous puissiez partir en famille !!
    Bisous à vous trois :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi les voyages me manquent... Nous rentrons d'une semaine en Suisse, c'est déjà énorme et ça nous a bien dépaysés. C'est bien, avant le reprise. Bisous à vous

    RépondreSupprimer
  3. Article et photos : magnifiques ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Je lis cet article qui date un peu et ça me rappelle exactement ce que je ressens quand j'entends une chanson qui me renvoie quelques années en arrière. Je me dis "Tout ce chemin parcouru ! Jamais je n'aurai imaginé être ici/comme ça/avec eux ! Et plus tard ?".
    Comme toi, je sais qu'on n'a pas fini de bouger. C'est un engrenage: tu mets un doigts dedans et tu ne peux plus résister. C'est le contraire des avenirs tous tracés et ça me plaît ...
    Chouettes photos des États-Unis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de te voir passer par là! :) Tu as raison, la vie est pleine de surprises! Il faut saisir toutes les opportunités et se laisser aller, le chemin nous mènera bien qqpart! C'est ce chemin qui nous rend heureux!
      Des bises

      Supprimer