23 avr. 2014

Keep calm and carry on (tranche de vie)

Quand papa n'est pas là, certains soirs ressemblent à une explosion nucléaire.

Ce soir, je suis restée CALME. 

Vrai de vrai, c'est pas ironique.

Je me suis même épatée quand...

...Camille a fait "non" de la tête au énième repas que j'avais préparé pour lui (Serait-ce parce que tu t'es empiffré de cake au chocolat à la crèche????)

Je suis restée très zen quand il a joué avec ses coquillettes à la place de les manger, les balançant par-dessus bord, les étalant  sur la tablette de la chaise en riant aux éclats. 

C'est à ce moment-là que j'ai ouvert mon frigo et que j'ai découvert que la bouteille de lait allongée sur une étagère s'était entièrement vidée dans le plat de salade aux lentilles. °____°

Mon repas de ce soir, adieu.

J'ai décidé de fermer le frigo et d'oublier.

Je me suis tournée et j'ai contemplé ma cuisine parsemée de coquillettes, certaines collées au pyjama propre que je venais de lui enfiler pendant qu'il hurle " DOUDOU DOUDOU " et moi de lui expliquer calmement doucement que " NON, je ne lui donnerai pas le doudou maintenant parce que le doudou n'est pas sec, il est sur le chauffage parce CAMILLE a voulu prendre son bain AVEC le doudou et que de toute façon, c'est pas le moment du doudou, c'est le moment de manger"

J'avais laissé le doudou tremper dans le bain (n'importe quoi, rappelez-moi que c'est une idée de merde) sinon c'était la crise assurée. Je suis faible, au secours.

Doudou, doudou...!
Mama, mamaaaammaaa, mmmaaa...!

A un moment, j'ai pensé qu'on pourrait se faire un mini câlin dans mon lit pour qu'il se calme un peu mais j'avais oublié que le matin il avait mangé sa madeleine dans le lit et qu'il y en avait maintenant partout sur la couverture et dans les draps. Mauvaise idée.

A un autre moment donné, je l'ai pris sur mes genoux et on a regardé trois vidéos -un moment de répit-(Dans sa maison un grand cerf, tourne tourne petit moulin, coquinelle demoiselle) mais c'était pire quand je lui ai dit que c'était fini. Comment ça les enfants ne sont pas raisonnables?

A un troisième moment donné, je me suis assise avec lui sur la couverture dans le salon, on a pris les livres et l'album photo et ça a marché. Il s'est calmé. Il me parlait dans sa langue de bébé avec sa petite tête penchée et j'avais envie de le bouffer même s'il était en train de  me saouler puissante 1000000. A ce moment précis, je lui ai fait des bisous et j'ai respiré dans son cou et dans ses cheveux.

Ensuite, il a pointé toutes les personnes de l'album photo et il disait : " PA PA? PA PA? PA PA!!!!"
Non, Camille, ça c'est moi, c'est maman. Non , ça c'est papi, non c'est tonton..."

Papa n'est pas là depuis 8 jours, papa parti, bébé triste.

20h15: il a faim mais ne veut que son biberon. 

Bien, je mixe courge/polenta dans le lait et lui enfourne 300 ml dans le gosier. C'était déjà ça.

Je change son pantalon de pyjama qui est trempé suite à sa tentative de boire de l'eau en crachant et en faisant des bulles. (Mais non, mon amour, tu ne peux pas boire si tu recraches...)

20h30: je suis légèrement fatiguée (il m'a réveillé 4 fois la nuit dernière et j'ai passé la journée à l'IUFM à faire des maths, je suis décalquée en vrai). Je le pose dans son lit avec le doudou légèrement humide. Il ne dit rien, se tourne et s'endort presque tout de suite.

18h45-20h30

Keep calm and carry on !


18 mois

22 avr. 2014

Parallèles de vie 2#

Cinq années...

Avril 2010

L'Egypte avec ma mère, une semaine de danse orientale, de visites, de spectacles et de farniente! Un souvenir unique mais un fond de tristesse car l'homme et moi sommes en stand-by amoureux... stand-by qui a duré plusieurs mois et qui est une des périodes les plus perturbées de ma vie.

Un petit thé à la menthe dans les souks du Caire


Avril 2011

Retour à Taiwan, se retrouver après de longs mois de séparation. Nous partons aux Philippines, une vraie lune de miel, un nouveau départ. Je pense à la maternité mais ne souffle mot. Je reprends les cours de chinois et de français. Petit à petit, la vie reprend son cours même si nous vivons encore en coloc' avec deux autres personnes. Il me tarde d'avoir notre chez nous. Petit à petit.

Port Barton

Avril 2012

Je suis enceinte mais je ne le sais pas encore, mes journées sont rythmées par les cours, les après-midi à siroter du thé avec des copines, le yoga... Je me sens bien, je suis pleine d'espoir pour cette année qui est l'année du dragon, l'année des naissances à Taiwan.

Le sud de Taiwan, les matinées chaudes et ensoleillées avant la plage, un petit embryon n'a que quelques jours

Le thé de l'après-midi avec une ancienne élève dans mon quartier à Taipei

Avril 2013

Camille a 6 mois, c'est notre dernier mois à Taiwan, nous vendons nos meubles, nous mettons tous dans les cartons. C'est la fin d'une vie, l'excitation, l'appréhension mais aussi les dernières réunions d'amies et leur bébé. Je suis heureuse de rentrer en France même si mon coeur est brisé de quitter de si bonnes amies.

Avec Ashley et Ethan: les Mummies days! 
Avril 2014

Nous sommes dans le nord de la France depuis 9 mois, Camille a 18 mois.

Une vie tellement différente mais qui prend forme. Nous passons de beaux moments en famille et nous découvrons cette région du Nord avec plaisir, un printemps bien ensoleillé et plutôt doux. Les visites des mamies, les révisions pour le concours, les premières sorties sans Camille resté à la maison avec la nounou, l'opération de Camille, l'homme à nouveau à Shanghai... 


Camille découvre les chevaux avec mamie

Au salon des animaux de la ferme: niveau d'excitation du nain: A SON TOP!

Première chasse à l'oeuf, première bouchée de chocolat!



Une petite balade à Wambrechies, en route vers la guinguette!

Je ne vous dirai pas quel plaisir je prends à mes heures perdues le soir à imaginer le reste de cette vie qui est la nôtre, une vie de bonheur, une vie bien remplie. Qu'il est agréable de rêvasser à des suites professionnelles possibles, des voyages avenirs, des projets aboutis, des/une (?) naissances, des déménagements...

Tout est possible.

Pour voir le premier parallèle de vie c'est par et le troisième par là.

1 avr. 2014

Sortons! Le soleil est là! (La question du doudou)

Le week-end dernier, il faisait un temps splendide dans le nord. Nous en avons profité pour aller du côté d'Armentières et son près du Hem, un parc de 120 hectares à 30 minutes de Lille, avec un lac artificiel. Bel espace pour les enfants qui veulent jouer et les parents qui veulent se reposer. 

Un vrai régal pour les familles qui veulent pique-niquer pendant que les enfants jouent comme des fous aux jeux sur le sable ou sur les grandes pelouses. 

Je suis liiiibree!!!!!
En route vers la plage!

La plagette qui borde le lac artificiel

Toujours heureux de voir des animaux sur les chemins 


Vous voyez que sur la dernière photo, Camille a son doudou, et sa tétine. C'est rare qu'il l'ait sur lui la journée sauf pour la sieste mais il le réclamait, il était fatigué. Papa me dit qu'on commence à lui donner tout le temps et moi je ne sais pas si je dois lui laisser dès qu'il le veut, surtout qu'il finit en général par terre à traîner. Bref, la question du doudou est un peu centrale en ce moment! Camille n'a commencé à s'intéresser à son doudou que vers 7 mois mais depuis quelques mois, c'est beaucoup plus intense. Dès qu'il pleure, qu'il se fait mal, il crie DOUDOU DOUDOU! 
Je ne vois pas où est le mal mais voilà, je me pose la question. Et vous? Qu'en pensez-vous? Comment ça se passe chez vous le doudou?

Camille a 17 mois.