30 sept. 2013

Crèche adaptation jour 1#

Aujourd'hui, c'était le grand jour pour mon petit bonhomme!
Nous nous sommes levés à 7 heures et nous nous sommes préparés vite vite pour qu'à 8h30 papa nous emmène avec lui en voiture jusqu'à la crèche. Bizarrement, c'était un jour difficile sur la route et nous avons mis 40 minutes à la place des 20 habituelles. 

Je suis arrivée tout de même à l'avance et les dames de la crèche m'ont laissé rentrer pendant qu'elles donnaient la petite collation du matin aux enfants. J'ai posé Camille par terre et il est allé vers un autre bébé pour lui piquer son jouet. Dégourdi mon gamin, je vous dis! 

Il était émerveillé par son environnement et courait partout sur ses 4 pattes! Il grimpait à tout et se levait tout seul, j'étais fière! Mère-béate-au-secours

Quand l'heure est venue, j'ai parlé avec la dame en charge de l'adaptation de Camille, on a mis au clair ses habitudes de sommeil, de repas, de jeux! Elle était très sympathique et chaleureuse, à l'écoute de mes petites inquiétudes. Elle m'a ensuite expliqué le déroulement d'une journée.

J'étais ravie de voir le nouveau monde qui s'ouvre à mon choupinou, un monde plein de copains et d'activités nouvelles avec d'autres personnes que maman et papa pour s'occuper de lui.

Demain, nous y retournons le matin pour deux heures, avec une heure de séparation.
Mercredi après-midi deux heures à nouveau. Sans maman.
Jeudi de 11h à 15h sans maman.
Et vendredi de 11h à 17h sans maman.

Je suis aussi invitée à chanter des comptines chinoises demain matin. Je suis totalement excitée!



Vendredi c'est aussi une grande journée pour moi, une grande étape et je vous en parlerai bientôt.

Des bises à toutes!


22 sept. 2013

12 mois: mon petit bilan de bébé.

Ton premier mois, c'est aux soins intensifs que tu l'as passé, tu étais dans ta couveuse.



Ton deuxième mois, tu rentrais à la maison, c'était nos premières semaines très très chaotiques mais pleines d'émerveillement. 

Voilà à peu près où tu passais 90% de ton temps, dans mes bras.


Ton troisième mois, tu as fait la connaissance de ta famille, tes mamies, ton tonton, ta tata. Tu as commencé à sortir de la maison, avec parcimonie et beaucoup d'angoisse pour maman qui t'emmenait promener entre deux tétées. C'était l'année 2013 qui commençait et de grandes décisions agitaient la maison! Papa et maman décidaient de rentrer en France. 


Une fin d'après-midi de janvier, sur le toit de chez nous à Taiwan

Ton 4ème mois, tu dors toujours avec nous, sur nous, sur le canapé mais pas dans ton lit, tu te réveilles plusieurs fois par nuit. C'est toujours difficile au niveau de l'organisation mais maman se sent mieux de façon générale. 


Ton 5ème mois, papa et maman recommencent à profiter de la vie, à sortir du tunnel. Maman te sort beaucoup, il fait beau, elle va voir ses copines et tu rencontres tes premiers copains/copines bébé aussi! Malheureusement, ce 5ème mois se termine sur une semaine d’hospitalisation à cause d'une vilaine bronchiolite. 

Avec ton copain Ethan au parc Hua Shan à Taipei


Ton 6ème mois, ça y est, tu es dans ton lit, tu dors plutôt bien (de 21h/22h à 6h/7h ), mais tu restes assez grognon le soir. Tu passes toujours beaucoup de temps avec ta nounou préférée, depuis quelques mois déjà, tu as une place privilégiée dans son cœur (la nounou est en fait une amie taiwanaise qui m'aide beaucoup).


Ton 7ème mois, c'est le mois où nous nous préparons à déménager, tu t'endors enfin tout seul dans ton lit et tu te réveilles une fois la nuit. Tu dors sur le dos, c'est une grande première toi qui as toujours préféré la position sur le ventre. Nous partons en famille pour le sud de Taiwan et nous profitons de quelques jours au bord de la mer chez des amis, ton premier voyage, ton premier train, tu es content!


Dans l'avion, après avoir fait un gros dodo, tu fais le fou juste avant l’atterrissage! 

Ton 8ème mois, c'est le grand saut dans l'inconnu, tu prends l'avion, tu rentres dans ton pays que tu ne connais pas encore! C'est les débuts dans la campagne du sud de la France, tu t'adaptes à ton nouveau rythme tout doucement.


Ton 9ème mois et 10ème mois, tu commences à manger*, tu passes tes journées à gazouiller sur le tapis d'éveil, tu te mets en position du 4 pattes mais tu n'arrives pas à avancer, tu tiens tout juste assis. Tu te baignes tous les jours dans le jardin avec mamie. 

C'est la belle vie chez mamie!

Ton 11ème mois, tu vis désormais dans le nord de la France, tu as ta chambre enfin! C'est la première fois que maman te laisse dormir dans une autre pièce. Tu réagis très bien et tu fais de belles nuits, maman continue à se lever la nuit pour la tutu qui s'est perdue ou une couche trop pleine mais entre 20h30 et 7h30 du matin, tu fais un gros dodo.

Tu marches à 4 pattes partout dans la maison.

Tu as une dent et une autre en préparation.

Tu te tiens debout mais tu tombes beaucoup.


Maman fait la déco de ta chambre


Ton 12ème mois, c'est aujourd'hui, c'est en ce moment...
Tu vas bientôt fêter ton premier anniversaire, ta deuxième dent est sortie. Tu as pris ton temps mais aujourd'hui, tu as un rythme régulier. Tu t'accroches partout pour te lever et tu reste longtemps debout, tu te lâches et et et... tu tombes! Tu vas faire ton entrée à la crèche pour tes 1 an.


Entre 7h30 et 9h: Biberon du matin
Midi: Boudoir, petit pot de légumes et viandes + yaourt ou compote. 
(+ parfois encore un tout petit bibi...)
16h/17h: Petit pot de fruits ou yaourt + biberon de blédine.
20h: Biberon du soir ou biberon de lait + légumes.


Bientôt 1 an... je deviens grand!

*Pour la diversification alimentaire, j'ai dû attendre ses 6 mois d'âge corrigé à cause de la prématurité, je ne pouvais pas commencer trop tôt.

20 sept. 2013

Des nouvelles du nord

Chères copinautes, mon dernier post en disait long sur mon moral, j'en avais un peu ras-le-bol de toute la paperasse administrative et d'être coincée chez moi avec bébé. Il n'a pas suffit de grand chose, le soleil est revenu et voilà!

Nous avons aussi accueilli belle-maman à la maison pour 4 jours et ça m'a fait grand grand plaisir de passer du temps avec elle, surtout de la voir avec Camille. 4 jours où nous avons pu profiter de ces moments en famille si précieux: Des achats à Ikea, de belles promenades au centre de Lille, jusqu'au zoo de la Citadelle où Camille a vu ses premiers Zanimos sauvages! 

Il dormait quand on est arrivés mais il a aimé les Rhinoféroces! Après je ne sais pas s'il a vraiment vu les animaux, il était surtout tout fier d'être sur les épaules de papa. Le sourire aux lèvres, la mèche qui rebique, Camille est un bébé heureux.

Bébé, bébé, il a quand même 11 mois déjà et son comportement commence à changer, il me montre qu'il n'est pas content quand je dis non, je crois bien que les ennuis commencent! Ahhhhaaahhh! Il pleurniche! Et même si je ne crois pas aux caprices, non, pas si petit, je vois qu'il sait se faire entendre.

Il se tient bien debout (dans son lit, dans son parc) mais ne marche pas encore, il tombe beaucoup, je crois qu'il ne gère pas encore l’atterrissage. 

Il a deux petites dents, en bas. Pour son âge, c'est assez tardif (mais on s'en fout!).

Il dort toujours aussi bien de 20h30 à 7h30 ( bien sûr, je continue à me lever, parce que si tu crois que la couche tient pendant 11 heures, tu te trompes).


La grande grande nouvelle de ce mois de septembre c'est l'inscription à la crèche! ÇA Y EST! Mon fiston commencera sa semaine d'adaptation le 30 septembre et puis il ira 2 journées par semaine pour commencer. La crèche se situe à côté du boulot de l'homme, c'est normal, c'est la crèche de l'entreprise. J'ai l'immense chance de ne pas avoir eu à attendre, la place était là, pour notre Camille.





C'est une crèche toute neuve, un concept entièrement basé sur l'éco-responsabilité. Les repas et le lait sont bio. La structure est très agréable avec des grandes fenêtres ouvertes sur le jardin, on se croirait à la campagne alors que c'est en ville. Un belle bâtisse, en briquette rouge. Et puis surtout, le plus important, une bande de petits copains et copines avec qui jouer. J'ai hâte, lui aussi.



C'est papa qui l'amènera le matin et qui le retrouvera le soir, c'est plus rapide en voiture (environ 15 minutes) qu'en métro (40 minutes porte à porte). J'ai d'ailleurs fait ce chemin ces deux derniers jours pour le retour. La crèche est à côté du métro, je vais jusqu'à Lille puis je prends un bus 5 minutes et je suis devant chez moi. Ce n'est pas si long en soi mais à la fin d'une journée c'est crevant.

Mais voilà, il y a un hic... papa a la très grande chance de voyager dans son boulot, d'aller sur des salons en Chine, de rencontrer des gamers à Bangkok, à Moscou, à Cologne... et de temps en temps, il part 4, 7 voir 10 jours. Et là, c'est moi qui devrai prendre le volant jusqu'à la crèche... oui, tu ne vois pas où est le problème, je suppose? Ben le problème, il est que je n'ai plus tellement l'habitude de conduire et que je ne connais pas la région, donc me perdre dans le district nord de Lille avec Camille ne m'enchante guère. C'est tout à fait le genre de bourde que je suis capable de faire! (Si, si, je te jure!)

Je sais, je sais, il faudra bien que je m'y mette... (y a pas des taxis pas chers ici? non? Comment ça?)

Tiens, en parlant de ça, je pense à toutes ces choses à Taiwan qui me manque, la prochaine fois je vous concocte un article sur ce que j'aime en Asie et en France.


A très vite mes chérinettes!

11 sept. 2013

WTF # 1

D'après une idée de ma chère Galinou, j'inaugure aujourd'hui mon premier What The Fuck? J'en ai besoin, ça me permettra de faire descendre ma tension en ce formidable début de journée pluvieuse!

- Je suis enfouie dans une avalanche de papiers administratifs, ça me rend dinguo, ça tourne en rond, j'y comprends plus rien.
- L'homme et moi on s'est disputé hier soir, le seul moment où on peut être ensemble, on s'est fait la gueule. Yeah!
- En allant au pôle emploi ce matin, je me suis pris une saucée avec Camille, évidemment, je n'avais ni parapluie ni protection pour ma poussette. (D'ailleurs, elle est où cette foutu protection????)
- Mon homme rentre tard ce soir, je vais donc manger seule, c'est pas comme si je passais pas ma journée seule déjà! 
- Il manque un seul papier pour l'entrée à la crèche, mais pour l'avoir je dois renvoyer un autre papier qui est arrivé seulement hier, ça va encore prendre du retard et pendant ce temps-là, je ne peux pas chercher de travail.
- Je passe le seul moment de calme que j'ai à écrire sur mon blog alors que je devrais faire le repas et ranger la maison.
- Nous n'avons toujours pas de téléphone fixe alors que tout est branché, il manque un câble, bordel. Je peux même pas appeler les copines pour me plaindre.
- Je me sens merdique, j'ai les cheveux mouillée de pluie, le moral dans les chaussettes.
- J'ai envie de faire des tonnes de shopping mais je n'ai plus d'argent.
- La dernière fois que je suis allée au cinéma c'était en novembre 2012.
- J'ai perdu mon parapluie.
- Les inscriptions pour le concours de professeur des écoles c'est en ce moment et je n'ai aucune idée si je veux/vais le passer cette année ou tout court...
- C'est le déluge dehors, on dirait l'hiver à Taiwan.
- J'ai la vague impression d'être une galérienne. (Oui, oui ce mot existe!)

AU SECOURS!

9 sept. 2013

Camille et la langue chinoise


Depuis qu'il est né, Camille a été habitué à entendre du chinois autour de lui. Né à Taipei, il a d'abord entendu toutes les puéricultrices et les docteurs lui parler à l'époque des soins intensifs. Dès qu'il est rentré chez nous, la 3ème personne qu'il voyait le plus souvent était sa nounou taiwanaise. 

En rentrant en France, je me suis demandée si je voulais qu'il continue à entendre cette langue que j'affectionne. Ce n'est pas si évident en fait, le chinois est une langue que je maîtrise mais je ne suis pas chinoise et je ne tiens pas à lui apprendre mes fautes de langue. Pourtant, plus le temps passe et plus cette langue chère à mon coeur me manque.

Alors, oui, je parle à Camille en chinois de temps en temps dans la journée pour des petites choses simples de notre vie quotidienne. Et puis je lui fais écouter des comptines aussi et je crois qu'il aime beaucoup les entendre, je crois que cette langue fera toujours partie de sa vie car elle fait partie de la nôtre. L'homme et moi avons passé 7 ans en Chine et à Taiwan, nous parlons couramment (avec plein de fautes!). 

J'espère qu'un jour, nous pourrons retourner à Taiwan pour qu'il voit où il est né, pour qu'il sente ces odeurs et entende ces bruits qui ont bercé ses 7 premiers mois. J'espère qu'un jour il reverra sa nounou qui l'aime de tout son coeur. Peut-être qu'il restera un été chez elle et qu'il ira faire une classe d'été en chinois. 

Je ne le forcerai pas bien sûr, mais j'imagine que son intérêt grandira dans l'environnement que nous lui offrons. 

En attendant, voici quelques petites comptines que nous écoutons tous les jours



Cette chanson reprend les parties du corps (la tête, les yeux, le nez...), elle est typiquement taiwanaise, on l'entend d'ailleurs très bien à l'accent. " C'est mon nez pour sentir des odeurs, ce sont mes oreilles pour t'écouter chanter, c'est mon menton, tout près de ma bouche..."



 

C'est l'histoire d'une souris qui mangeait en cachette sur un chandelier et voilà que le matou arrive et  la souris s'évanouit. Très mignon. 


La dernière est toute simple. " Éléphant, éléphant, pourquoi ton nez est si long? Maman dit que les longs nezs c'est ce qui est joli ! "
J'imagine que c'est une chanson sur la différence, j'aime que la maman dise à son bébé que c'est justement ce qui le rend différent des autres qui fait son charme!


Et vous? Quelles sont vos comptines préférées?

5 sept. 2013

Le 10ème mois de Camille, nos premières semaines à Lille.

A la veille des 11 mois de Camille, je me décide à vous faire un petit compte rendu de ces dernières semaines, car il s'en est passé des choses! Tellement que je peine à reprendre mon clavier. 

Le 10ème mois est placé sous le signe de l'évolution, une belle évolution! Un soir, alors qu'on mangeait à notre toute nouvelle table pour la première fois avec un ami nordiste, Camille a gentiment levé ses petites fesses et s'est décidé à gambader, et un et deux et trois pas plus loin le voilà dans le couloir puis dans la cuisine! Le 4 pattes est finalement acquis!

Il aura tâté le terrain quelques temps avant de se lancer, mais là, ça y est, tous les jours il me suit dans le couloir, de sa chambre à la mienne en repassant par la SDB (c'est que la machine à laver c'est rigolo!).

Il passe de cette position assise aux 4 pattes sans problème, en criant de joie, les bras levés! 

Un autre soir aussi, je trouvais qu'il bavait beaucoup, j'allais mettre mon doigt dans sa petite bouche et qu'est-ce que j'y ai découvert? Une petit dent qui pousse! Elle a troué la gencive et elle est bien là! Ces derniers jours ont été intenses au niveau bavesque, les body ne sont plus que d'immenses tissus de bave! 

Oui, je sais, mon fils a une mèche de folie, son implantation capillaire c'est du grand n'importe quoi!


Nous avons des journées bien remplies même si j'avoue être vraiment très très pressée de retrouver une activité pro, mais j'y reviens.

Levé à 8h, notre petit bébé fait depuis quelques semaines de belles nuits, heureux hasard que ça coïncide avec notre arrivée dans le nord et l'acquisition de sa propre chambre. Il aime passer du temps dans sa chambre le matin, je ne suis jamais très loin... toujours un œil sur lui. Parfois, j'entends un "boum" suivi d'un pleur, rapidement calmé en le prenant dans mes bras, ça me fait toujours mal au cœur de le voir pleurer.


Mon bébé passe ses journées en body et il se régale.

Le repas de midi est un vrai carnage, il en met partout, un gâteau dans la main, il retapisse sa chaise haute, il a du mal à finir son petit pot de légumes/viande mais le dessert, tranquille le chat! Il se met toujours à se frotter le visage et à râler quand il en a marre. 

Nous avons deux belles siestes, une le matin et l'autre l'après-midi et deux sorties ou une seule si elle est un peu longue et en milieu de journée. J'aime bien aller dans un petit square en allant faire quelques courses en fin de matinée, sauf le lundi et vendredi où nous faisons le marché! 

Début septembre à Lille encore très ensoleillé


L'après-midi, nous prenons le bus et allons dans le vieux Lille ou dans le parc derrière chez nous. Nous goûtons en général dehors, sur une serviette dans la pelouse en regardant tous les enfants jouer après l'école. Un yaourt au fromage blanc biscuité et un biberon.


Au retour à la maison, on joue un peu et c'est déjà l'heure du bain, 19 heures. Bébé frotte beaucoup les yeux et les oreilles, il baille, il est temps de retrouver son lit. Un biberon et au dodo à 20h30.


Ce sont de belles journées passées avec lui, mais ce qui me pèse c'est le reste, le rangement permanent, la lessive, la cuisine, le ménage, faire et refaire ces tâches quotidiennement c'est vraiment lassant et ça pèse. Je me sens devenir légume! Quand l'homme rentre le soir et que je l'écoute parler de son boulot, je l'envie. Il a autre chose en tête que les couches à renouveler ou le lait à acheter. Ça me rend presque jalouse. 


Et voilà, on y vient. 


Professionnellement, c'est une grosse remise en question. C'est aussi pour ça que j'ai du mal à écrire, je cogite, je cogite et je ne sais plus trop où j'en suis, ou plutôt oui je sais mais j'ai peut-être peur de me lancer. Une chose est sûre, mon ancien boulot ne me tente plus. J'ai passé un entretien dans la semaine qui a confirmé mes désirs inavoués, j'ai adoré être professeur de FLE mais je crois que j'aimerais passer à autre chose. Alors, pourquoi j'ai refait mes CV et j'ai recontacté des centres de français? Je n'en sais rien, peut-être pour me confronter à moi-même. Par contre, j'aimerais faire autre chose, et c'est là où ça se complique. Je ne peux pas encore en parler... mais j'aimerais bien renouer avec mes vieilles amours, renouer avec le chinois d'une manière ou d'une autre. On verra... rdv avec un chef de projet dans quelques jours.


Je sens qu'il va me falloir une montagne de patience pour réaliser mes projets, pour que notre chez nous soit en ordre, pour que tout se mette en place. La France est d'une lenteur infernale! Pour la moindre chose, c'est un vrai parcours du combattant! Internet, le téléphone, la CAF, la crèche, les changements de résidence... mon dieu, mais AU SECOURS! Je dois dire que si j'ai internet aujourd'hui, c'est grâce à mes super voisins du dessous sinon ça ferait déjà 1 mois qu'on attend. J'ai presque envie de dire ALLÔ???? (Je m'étais pourtant juré de ne jamais utiliser cette expression des années 80 reprise par une cruche de la télé-réalité!)


Déjà 22 heures... et vraiment ce qui me fait le plus envie à cette heure-là c'est de retrouver mon bouquin "1000 femmes blanches: les carnets de May Dodd " et mon lit! 

Bonne nuit ou bonne journée à toutes!