11 avr. 2013

Un jour en soins intensifs

11 novembre 2012, aux soins intensifs de l'hôpital xxx à Txxpei.

Déjà un mois... je n'en reviens pas. Je me repasse souvent le film mental du jour de ta naissance.

Il pleuviote aujourd'hui, le froid est revenu.

Tu as bien dormi dans nos bras, tu faisais des grimaces bizarres, des bulles avec ta bouche. Tes yeux se sont à peine ouverts, c'est bien, tu es paisible. Papa t'a beaucoup porté.

Le scan du cerveau a été fait, RAS de ce côté-là. 
Une doctoresse très grande et dynamique est venue nous faire son compte-rendu. Elle était bien, elle a pris du temps pour nous, elle m'a semblé géante.

Tes deux tâches (hémangiomes) derrière le crâne m'ont beaucoup stressée.

Tu pèses 1750 gr, tu as pris 28 gr depuis hier.

J'ai demandé à l'infirmière de garde quand est-ce qu'on pourrait apprendre à te laver, elle m'a dit qu'il fallait que tu pèses 2 kilos, dans une semaine probablement.

Tu sens bon le savon, il te donne le bain le matin avant que j'arrive. Je te fais plein de bisous sur la tête et je te respire.

..............................................................................

Parfois, je relis le carnet que j'ai écrit pendant que Camille était en soins intensifs. C'est d'ailleurs quelque chose que je conseille de faire à tous les parents qui passent par la prématurité. Certains jours étaient difficiles mais d'autres sont de merveilleux souvenirs. Pour ses 6 mois d'âge réel, j'avais envie de me souvenir d'un de ces moments qui m'ont fait grandir, qui m'ont changée et bouleversée.

Pour ses 6 mois, notre Camille nous a fait tourner en bourrique, il a été difficile, vraiment très difficile. Nous étions pourtant deux hier à nous occuper de lui; il ne dormait pas, il pleurait pour tout. Il s'est enfin calmé le soir avant d'aller au lit à 20h30, et il a relâché la tension et dormi d'un bloc jusqu'à 5h30 où il s'est réveillé trempé dans son lit. Donc pas content.

Mon pauvre chou, je l'ai mis tout nu pour le changer, mais il faisait un peu frais hier, seulement 18/19°c, il hurlait, j'avais la tête dans le gaz forcément, le bibi chauffait, j'avais envie de faire pipi, je me tortillais, j'arrivais pas à mettre la couche. * Moment délicieux*

Plein d'idées d'articles en tête mais peu de temps pour me poser et écrire (désolée pour celles qui me tagguent mais là...)
Des bises. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire