13 oct. 2012

La surprise du 7eme mois... partie 1

Je ne pensais pas écrire un tel article dès mon 7eme mois, d'ailleurs, j'ai tellement de choses à dire que je ne sais pas par où commencer...

Il y a 12 jours à peine, je n'imaginais pas non plus que j'étais sur le point d'entrer dans le monde de la prématurité, choc assez violent je dois dire.

J'ai commencé à perdre les eaux dans la nuit chez moi, le 2 octobre, mais je pensais que c'était juste le bébé qui appuyait sur ma vessie, j'ai pensé: " Ben mince alors, va falloir que je porte des couchemaintenant! "
Le lendemain, j'étais à peine inquiète, je suis allée en cours, j'étais en forme, j'ai mangé avec une amie (enceinte aussi!), hop voilà que ça recoule... 

"Mais merde, je ne contrôle plus ma vessie ou quoi ? "

Avec mon amie E. , nous devions visiter une clinique très "Baby friendly" que la doula m'avait conseillée, avec des baignoires dans les chambres pour accoucher dans l'eau si on le désire, petite équipe, accouchements très naturels. Nous y sommes donc allées, j'ai pensé que je demanderais un RDV avec la doctoresse directement, elle pourrait m'ausculter pour ce problème de liquide.

On a parlé avec le personnel, visité la maternité et j'ai pris mon RDV... le soir seulement, car le docteur commençait ses visites à 18h30. Un peu de temps à tuer, j'ai fait un tour à IKEA (juste à côté), j'ai acheté de jolis draps et une housse pour changer le bébé. J'ai marché, tout allait bien.

J'arrive un peu à l'avance, le docteur m'ausculte et tire une tête de 6 pieds de long..."Vous perdez du liquide amniotique, mademoiselle... il faut aller aux urgences d'un grand hôpital tout de suite!"

Vous auriez dû voir ma tronche... sur le bord de la route avec mon sac IKEA à appeler un taxi, dans la banlieue de la ville, la nuit tombée. 

J'arrive à l'hôpital TAI AN, le fameux hôpital dans lequel j'étais allée faire mes derniers tests (Glucose et Hépatite B). Il est 19h, je suis aux urgences, un docteur que je ne connais pas, très jeune me reçoit très rapidement.

"Oh oui, vous perdez beaucoup de liquide, je crois bien que vous allez rester chez nous, vous risquez d'accoucher à tout moment! "

L'homme arrive, inquiet. "Mais on n'est pas du tout prêts là... qu'est-ce qui se passe? Tu peux accoucher là? Maintenant? On est qu'à 28 SA!"

Le docteur, très rassurant, nous dit qu'ils ont la meilleure unité de soins intensifs de la ville, qu'ils ont l'habitude des grands prématurés mais qu'on va faire le maximum pour qu'il ne sorte pas tout de suite ce petit gars, on va voir  s'il n'y a pas d'infection, on va essayer de stopper les contractions et limiter l'écoulement le plus possible.

Je suis conduite à ma chambre, ma grotte en réalité, c'est la chambre remboursée par la sécu: 4 lits, pas de fenêtre, des mamans en travail.

Je suis mise en tenue, alitée, perfusée, antibiotiquée, monitorée, allongée... jusqu'à? Jusqu'à ce que j'accouche probablement? 

1 semaine? 2 semaines? 1 mois? plus? Je ne sais pas. Le plus possible pour le bien du bébé mais le docteur m'explique qu'il y a de grandes chances que j'accouche dans les 2 semaines (il n'avait pas tort le bougre!).

......... (suite)...........

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire