24 mai 2012

Le jour où tout a changé

La vie est bien faite, les choses arrivent au moment où elles doivent arriver. Je relis mes articles ces 4 derniers mois et j'ai l'impression de ne plus être tout à fait la même qu'au tout début du blog.
J'ai fait tout ce que j'ai pu pour changer mon état d'esprit, arrêter les calculs, les câlins programmés, les courbes, les attentes dans le stress. J'ai commencé le yoga, je suis sortie de chez moi, j'ai souri à la vie, j'ai accepté les choses telles qu'elles le sont. J'ai surtout arrêté de voir ma vie en cycle de 28 jours. 

J'ai lâché-prise. 

Bon, bien sûr, je ne vais pas vous mentir, j'avais toujours mes livres dans mon sac et sur ma table de chevet, j'avais toujours certains choses en tête, comme la date de mes règles. Mais j'étais bien décidée à ne plus regarder du côté du vide. J'ai regardé le côté plein de la vie.

Un jour d'avril, je me suis sentie belle et féminine, je souriais en me disant: " Je pourrais être enceinte franchement! ". Sauf que c'était à 3 jours de mes règles et que je ne sentais rien de spécial, comme d'habitude. Pas grave. Si ce n'est pas ce mois-ci, ce sera le mois prochain ou même dans 3 mois ou 6 mois. Merde! Ma vie c'est maintenant! 


Au téléphone, ma mère m'a demandé si j'étais enceinte, j'ai dit non. Elle m'a dit de ne pas m'inquiéter et elle a souri.


Hop, je pars au yoga, je suis en super forme, je vais manger dans un petit restaurant bio et j'engouffre mon repas! Je suis sublime, bien habillée, mes cheveux sont remontés en un chignon comme une danseuse de ballet. Il fait beau, j'aime bien cette vie.


Le jour de mes règles, rien ne se passe, je pars faire une promenade de 2 heures dans mon quartier, je reviens les bras chargés de plats indiens! Je dévore, mon homme est content, il me dit que je suis plus ronde, que je mange bien, il me sourit.


Le lendemain, toujours rien, mais j'ai l'habitude d'avoir des cycles de 28 ou 29, alors 30... ça peut arriver, non? Je pars faire un tour dans mon quartier d'herboristes, nous sommes le  lundi 16 avril.


Le mardi 17 avril, je suis à J31 et je ne dors pas bien, je suis excitée, je me sens bizarre. Le matin, je vois le test sur ma table à maquillage mais je ne le fais pas. Je me dis, non, pas aujourd'hui. 

J'ai le trac, je ne sais pas pourquoi.  Je ne sais pas si c'est mon envie qui se transforme en pressentiment ou c'est si c'est vraiment une intuition.

La journée s'écoule, dernier jour avec mes étudiants, on déjeune tous ensemble, ambiance joyeuse, je bois un peu de vin. Je m'arrête au premier verre. Le soir, je rentre chez moi en me disant: " Demain matin, je ferai le test".

Je me couche surexcitée. Je rêve... je fais plein de rêves... les mêmes: je me lève, je fais mon test et il est positif. Je deviens dingue dans mon lit, à 5h30 j'ai les yeux grands ouverts. C'est trop tôt. Je me rendors.

Mercredi 18 avril, 8h30, J32.
Je ne tiens plus en place, je vais dans la salle de bains, comme je l'ai imaginé 1000 fois depuis qu'on habite ici. 
J'ouvre le test comme j'en ai ouvert bien d'autres.
Je fais pipi. Je ne peux plus reculer.

Je pose le test...   je m'éloigne.


BA BOUM   !!   

                                 BA BOUM      !!        

                                                                           BA BOUM !!


Mon coeur frappe si fort dans ma poitrine que je l'entends bordel, je tremble partout. 


Je le sais déjà.


Je m'approche du bâtonnet et là je vois... les deux traits roses tant imaginés. Le temps se suspend. Je cligne des yeux, parce que le premier est très clair, je suis peut-être en train de rêver encore... mais non, le trait fonce, il est bien là. Je sors de la salle de bain, je m'approche de mon homme qui dort profondément et je m'assois à côté de lui.  Je tremble un peu, il ouvre les yeux, me regarde. 

" Poulette, tu es réveillée...
" Oui... regarde... je crois que je suis enceinte..."

Sursaut de l'homme, il cligne aussi des yeux pour y voir clair, il hallucine je crois.

Il me fait un câlin.

DSC01220.JPG

J'ai du mal à réaliser que le cycle 9 vient de marcher, que si tout se passe bien, j'accoucherai avant le 31 décembre 2012, pour mes 31 ans. Je suis heureuse, oui, car je sais maintenant que nous pouvons concevoir. Mais je ne m'autorise pas encore à y croire. On verra dans 2 mois. 

Oh putain... c'est un bébé dragon!

.....................................................................................................................


Je vous écris ce mail avec quelques semaines de retard, je sais, j'espère que vous ne m'en voudrez pas, mais en découvrant cette merveilleuse nouvelle, j'ai eu envie de garder ça pour moi. J'ai eu envie de garder ça au chaud, comme pour le protéger. Je ne voulais pas faire de faux pas. 

J'ai eu peur aussi, c'est un grand vertige, un grand bouleversement, j'avais besoin de temps pour penser...

J'ai peut-être aussi voulu me protéger car je connais les risques des 3 premiers mois. J'ai lu les blogs de celles qui ont perdu trop vite leur petit pois et ça m'a tant peinée.

J'aimerais quelques certitudes avant de tout annoncer (un battement de coeur?) . J'aimerais aussi l'annoncer à ma mère avant, c'est la personne la plus importante pour moi, je n'ai plus mon papa. Je veux que ce soit un des plus beaux jours de sa vie de maman. Je vais donc attendre son anniversaire en mai et voir à ce moment-là comment je me sens.

Je pense aussi à mes copines chéries de la course au bébé KaellieMagic CitrouilleMymyblue et Sophie l'attente... Je les embrasse toutes très fort en espérant que leur bébé suivront le mien très bientôt. Je sais qu'elles seront heureuses d'un côté mais le pincement au coeur de celle qui attend toujours, je le connais bien.

Les filles, je sais. Alors, si l'une de vous ne se sent pas bien de lire ça, je ne lui en voudrai pas. Je pense à vous. 

Je publierai donc ce message un peu en décalé, mais l'avantage, c'est qu'à ce moment-là, j'aurai plein de choses à vous raconter, en espérant que ce soit positif!

Dans 4 jours, je vais faire une écho pour voir s'il y a bien quelqu'un là-dedans. J'ai super peur.

21 avril 2012, 21 jours de grossesse selon mes calculs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire